Comment créer la meilleure boutique en ligne ?

Vous avez voté, l’article d’aujourd’hui porte sur comment rendre sa boutique en ligne plus professionnelle et faire d’elle une référence sur son marché !

Vous pourrez suivre cet article et appliquer ses recommandations que vous ayez déjà votre propre boutique (je vous conseille dans ce cas d’y aller en douceur et de le faire en local !!) ou que vous soyez sur le point d’en créer une toute nouvelle.

Dans cet article je ne vais pas jaser. Les informations seront nombreuses et denses. Tenez vous prêt, article de plusieurs milliers de mots en perspective.

Comme pour le premier article, si vous n’avez pas le temps de tout lire, je vais créer un podcast pour que vous puissiez quand même le suivre dans les transports ou en faisant la cuisine. Le flux RSS est dispo ici.

Épilogue : Avant de commencer à optimiser votre site ecommerce

Comme vous vous en doutez, se contenter de créer une boutique en ligne avec Woocommerce ou Shopify n’est pas suffisant si vous visez à pulvériser votre concurrence.

Il y a un tas de choses à faire pour rendre votre site ecommerce unique aux yeux de vos visiteurs en vu de les convertir en clients et de rafler le maximum sur votre marché.

Je vous le dis d’avance, vous aurez beaucoup de pain sur la planche. N’imaginez pas pouvoir appliquer tout ce que je vais vous vous présenter ici en un claquement de doigt. Il faudra investir des dizaines voir centaines d’heures de boulot pour arriver au résultat que tout requin du Ecommerce souhaite atteindre. Si n’avez pas le temps mais de l’argent, payez vous un freelance pour la délégation.

Je vais utiliser des exemples de site réussis et d’autres complètement foirés pour illustrer mes propos. Désolé si je cite votre boutique dans cet article car elle est à la ramasse. Quoi qu’il en soit ça vous fera toujours un lien 🙂

Pour ce qui est de l’optimisation de votre shop, je vous recommande de ne vous lancer qu’après avoir lu ou écouté entièrement l’article. Listez les points qui vous semblent les plus rapides à mettre en place avec une liste de priorités. Chaque site ecommerce est différent, à vous de voir ce qui prime selon votre cas.


Une dernière chose ; je ne prétends pas avoir la science infuse ni être le Dieu du ecommerce. J’ai créé ce blog pour vous donner un maximum de valeur et ce gratuitement. Donc si des choses vous semblent fausses ou incohérentes merci de ne pas me jeter la pierre mais de venir débattre avec moi calmement ^^

Design et ergonomie

Vous savez ce qu’est l’UX ? Si ce n’est pas le cas, laissez moi vous présenter la chose.

L’expérience utilisateur. User eXperience in english.

L’UX est l’expérience qu’auront vos visiteurs sur un site internet. Plus il sera bon et plus vos visiteurs auront plaisir à naviguer dessus. Moins il le sera.. Vous avez compris.

Généralement, un UX standard est satisfaisant. Ce que j’appelle UX standard, c’est ce que l’on retrouve pour la plupart des boutiques ecommerce aujourd’hui. C’est pas ouf, mais pas dégueu non plus. Ça passe quoi. C’est simple et fonctionnel.

Mais si votre but est de faire sensation sur votre marché (surtout s’il est concurrentiel), vous devez investir dans l’amélioration de l’UX de votre site de vente en ligne.

Les banques sont les entreprises qui investissent le plus dans l’UX et ce n’est pas pour rien. Ils savent pourquoi ils le font. Il faut absolument que leurs clients se sentent bien dans leur espace client et qu’à aucun moment l’idée de changer de banque ne leur traverse l’esprit.

Amazon, Apple, Facebook (y’a encore du boulot à certains endroits chez eux), Google présentent eux aussi une UX aux petits oignons.

Le système de filtre de Amazon

Amazon excelle en ce qui concerne le ecommerce. Leur système de filtre par exemple est très sophistiqué. Il est même fabuleux. Pour vous donner un exemple, lorsque je recherche un ordinateur sur Amazon, leurs filtres me permettent de choisir chaque composant que je souhaite dedans. Il me fera sortir tous les ordinateurs ayant les composants que j’ai demandés. Regardez plutôt :

Si vous vous demandiez à quoi pourrait bien ressembler un élément pensé pour l’utilisateur, en voici un !

Selon une étude de Forrester (2016), dans le secteur hôtelier, l’augmentation d’un point de votre UX pourrait vous rapporter plus de 300 millions € par année. Dans le secteur automobile ce chiffre monte à plus de 800 millions €.

Vous vous demandez sans doute comment cela est possible. Et bien l’étude démontre que cette augmentation de CA provient du fait de la fidélisation de vos clients grâce aux bonnes émotions que leur procure votre UX.

En améliorant la qualité de navigation de votre site, vous augmentez également vos chances de convertir vos visiteurs en clients. Vous aurez également moins de mal à les fidéliser.

Si vous voulez en savoir plus sur l’UX, je vous recommande les articles suivants :

Le R.O.I de l’UX du JDN (c’est de cet article que j’ai tiré les chiffres plus haut)
Les enjeux de l’UX pour les banques de bankobserver
Qu’est ce que l’UX ? de helloquence article très intéressant, ils y parlent de l’étude de Forrester également

Malheureusement, je n’ai pas pu me procurer l’étude complète de Forrester car elle coûte presque 500$.

Mobile-first

Incroyable mais vrai, il existe un tas de boutiques ecommerce non optimisées pour le mobile et peu responsive… voir pas du tout ! La moitié du trafic internet provient directement du mobile et certains ne prennent quand même pas la peine d’avoir une version mobile pour leur site internet… C’est d’autant plus important quand vous essayez de vendre quelque chose.

Est-ce que ça veut dire qu’il faut créer deux versions de mon site ecommerce ?

Non, ce n’est pas ce que j’ai dit. Le reponsive est une réponse assez solide à l’affichage sur mobile. Mais il faut pour cela qu’il soit impeccable. Ce n’est souvent pas le cas avec les thèmes de Themeforest par exemple (surtout avec l’éditeur de page WP Bakery (anciennement appelé Visual Composer)). Vérifiez toujours en amont que le thème que vous vous apprêtez à acheter est 100% responsive et Pixel Perfect !

Vous pouvez également créer une version mobile grâce au plugin WordPress officiel AMP. Vous avez également celui là avec un constructeur de page (payant) qui est assez cool, qu’on se le dise.

Avis à ceux qui pensent encore que le CSS n’a pas une grande importance dans le développement web. Vous vous trompez. Arrêtez de faire les gars au dessus car vous savez coder autre chose que l’HTML/CSS/PHP. Je pense que vous n’avez jamais dev de A à Z un site internet entièrement responsive et Pixel Perfect (bien que de nos jours dev de A à Z un projet ecommerce n’est pas forcément la voie la plus rentable si vous n’avez pas derrière la tête un gros projet).

Amis développeurs, vous seriez étonnés de voir ce que peut faire un mec maîtrisant réellement le CSS (donc pas moi).

Si vous vous intéressez également un peu au référencement (ce que je vous conseille, en avoir les bases est primordial), sachez que Google a depuis quelques temps créé son Mobile-First Index. Qu’est ce que ça veut dire ?

Que votre site internet est D’ABORD indexé sur sa version mobile puis sur sa version bureau. Pensez-y !

Les chiffres et pourquoi vous devez avoir une version mobile de votre site eCommerce

Laissez moi retrouver les articles que j’avais mis de côté à ce sujet là.. Ah oui… Non pas celui là… Ah ! Voilà !

Sur 100 transactions dans le vaste monde du ecommerce, 37 sont faites avec un smartphone en France ! Vous voyez que ce n’est pas pour rien que j’insiste sur le mobile !

Notez que ce chiffre est en constante augmentation au fil des années. Au Royaume-Unis, c’est plus de 55% des achats en ligne qui se font via un smartphone. On peut s’attendre à la même chose en France d’ici quelques années seulement.

Source : Le mobile en ecommerce en France – LSA avec infographie

Certains sites ne sont d’ailleurs accessibles que sur mobile ! Un exemple ? Wish !

A chaque ajout de fonctionnalité sur votre site internet, vous devez instantanément vous demander à quoi elle devra ressembler sur la version mobile.

Je pense ne pas avoir besoin d’en dire plus à ce sujet, vous avez compris l’enjeu qu’est le mobile pour votre business en ligne. Pensez mobile !

Le branding

Vous ne savez pas ce qu’est le Branding de marque ? Concrètement, c’est une stratégie mise en œuvre pour que vos clients retiennent votre marque efficacement de manière positive. C’est le fait d’avoir une bonne image de marque en fait. Et pour ça, il y a différents leviers que vous pouvez exploiter pour y arriver.

Une bonne identité visuelle est indispensable dans la plupart des cas. Ça passe par un bon logo premium (oubliez les amateurs sur 5euros.com ou Fiverr, investissez chez un bon Designer de marque si vous en avez les moyens), une police d’écriture qui colle à la marque et des couleurs choisies avec soin. Ne sous-estimez pas les bénéfices que peut avoir votre identité visuelle vis à vis de votre clientèle (voir de votre future clientèle).

Un bon Design est bon pour les affaires.

– Paul Rand

Je sais, je l’ai déjà introduite dans le précédent article mais c’est tellement vrai. Trop de gens pensent qu’il n’est pas rentable d’investir dans du design. Prenons un exemple avec une plateforme très connue dans le monde du jeu vidéo : Steam.

Résultats d’une recherche Steam avec un mot-clé

Lorsque je cherche à découvrir un nouveau jeu, je lance mes recherches sur Steam. Je tape mes mots-clés puis Steam m’affiche une giga liste de jeux proposant ces fonctionnalités. La question suivante se pose :

Quel est la première chose que je regarde sur cette liste ?

Les images des jeux proposés ! Lorsque je vois une image d’un jeu qui définit bien ce que je cherche ou qui sort vraiment du lot, je clique dessus. Et c’est le cas d’absolument tout le monde. Beaucoup de studios de développement l’ont compris et investissent dans du design pour faire la différence vis à vis de leurs concurrents sur ce marché là.

Tout ça fait partie de la stratégie de Branding. Cependant je ne vais pas vous le cacher, créer du branding coûte cher, voir très cher selon la taille de votre entreprise.

Et c’est normal quand on sait ce qu’apporte une bonne stratégie de branding à votre entreprise.

Le Storytelling

Le story-telling est l’art de raconter une histoire et de susciter de l’émotion. Le story-telling est souvent employé par les grosses entreprises car elles ont conscience qu’en créant de l’émotion, leur taux de conversion s’en retrouve toujours augmenté. L’humain fonctionne comme ça, procurez lui des émotions en le projetant avec un produit et les bénéfices qu’il pourra en tirer et il sortira naturellement sa carte bancaire. Nous fonctionnons tous comme ça, nous agissons tous par rapport à ce que nous ressentons.

Si vous avez une belle histoire à raconter au sujet de votre entreprise faites le, vous constaterez que vos clients vous verront d’un autre œil et cela renforcera le côté humain qui manque parfois aux entreprises.

Mettez en avant les bons produits

La mise en avant des bons produits est primordiale pour que vos visiteurs se sentent à l’aise sur votre boutique en ligne. Hélas, il n’est pas rare de voir des site marchands recommander une spatule sur la page produit d’une voiture. Évidemment c’est imagé, mais c’est pour que vous compreniez là où je veux en venir.

Proposer les bons produits au bon moment et au bon client est une astuce toute simple pour augmenter un tant soit peu votre taux de conversion.

Des fois, vos clients passent tout simplement à côté d’un produit qui aurait pu les intéresser car ils ne l’ont pas vu ou n’y ont tout simplement pas pensé. Voici des exemples de recommandations que vous DEVEZ faire à vos clients :

  • Ceux ayant acheté cet article ont aussi acheté ceci
  • Produits ressemblant à l’article que vous regardez
  • Articles de la même catégorie
  • Articles vus récemment

Généralement, ces optimisations sont faites sur des pages produits. Mais sachez qu’il est tout à fait possible de faire ce genre de recommandations sur votre page d’accueil.

Si vous voulez voir comment Amazon recommande des produits à ses clients, cliquez sur le bouton ci-dessous pour une démonstration.

C’est une image que je ne peux pas intégrer à l’article sous peine de rendre la page trop lourde et pas ergonomique (SEO et votre confort de lecture oblige). Inspirez vous-en pour votre ecommerce.

Paiements sécurisés et moyens de paiement

Je ne vais pas m’attarder à vous conseiller de vendre vos produits sur des pages sécurisées car c’est évident. Stripe ne vous permet d’ailleurs même pas de pouvoir utiliser leur service si votre site n’est pas en HTTPS.

Comment passer son site WordPress en HTTPSPANZERSITE

Une autre chose intéressante à ajouter comme possibilité sur votre site ecommerce est l’ajout de différents moyens de paiements. Vous ne proposez que Stripe et Paypal ? Pourquoi ne pas ajouter d’autres moyens de paiement tel que Authorize.net, Skrill et SecurionPay (qui est, soit dit en passant, optimisé pour la conversion en proposant un checkout rapide) par exemple ?

Certains clients se sentent plus en sécurité avec les moyens de paiement qu’ils connaissent et utilisent le plus souvent. Cela peut être une petite astuce rapidement mise en place pour faire la différence auprès de vos concurrents ne proposant pas autant de moyens de paiements que vous.

Encore un dernier truc. 80% des acheteurs sur internet se sentent plus en confiance quand ils voient le logo de moyens de paiement connus. N’hésitez pas à afficher une banderole des logos des moyens de paiement que vous utilisez sur votre page de paiement et dans le footer (bas de votre site).

Signes rassurants

Les signes rassurants jouent en votre faveur dès l’instant où vos visiteurs les voient.

Qu’est-ce que des signes rassurants sur votre boutique ? En voici une liste :

  • Témoignages clients
  • Avis certifiés Trustpilot ou autres
  • Logos des moyens de paiements
  • Garantie Satisfait ou Remboursé
  • Affichage de votre social-proof (ça peut être vos fans sur facebook, instagram…)

Ce n’est pas très grave si votre boutique est nouvelle et qu’elle n’a pas encore de social proof. Le but étant de donner un maximum d’indicateurs de confiance à vos clients, essayez d’en afficher le plus possible pour gagner des points.

Il en reste d’autres bien-sûr mais ceux-là sont les plus connus et font partie des plus efficaces pour rassurer vos potentiels clients.

Sav de qualité (inspirez vous de amazon et asos)

Le service client est l’un des points les plus importants pour votre business. S’il est mauvais, vos clients le crieront sur tout les toits et vous aurez mauvaise presse. N’oubliez pas qu’un client insatisfait aura beaucoup plus tendance à parler de votre service qu’un client satisfait.

Si votre affaire vous le permet, mettez en place le même genre de garantie qu’Amazon. Un client qui se sent en confiance quant à la possibilité de renvoyer son produit s’il ne lui plait pas achètera plus facilement sur votre boutique.

Lorsqu’un produit est disponible sur Amazon ET sur une autre boutique en ligne, sur quelle plateforme allez vous l’acheter ? Personnellement ma réponse est sans détours : je choisis Amazon car j’ai la garantie d’être soit satisfait par ce que je vais acheter, soit remboursé avec la possibilité de renvoyer gratuitement le produit (en tout cas pour les articles Prime).

Pourquoi vos clients devraient-ils acheter chez vous ?

C’est vrai, pourquoi vos clients devraient-ils acheter chez vous plutôt que chez vos concurrents ? Posez vous cette question sérieusement.

Qu’apportez-vous de plus à votre marché ? Quelle est la valeur ajoutée de vos produits comparée à celle de vos concurrents ? Qu’est ce qui fera que vos clients seront plus enclins à acheter chez vous ? Votre service client ? Vos prix ? L’expérience utilisateur de votre site ?

Si vous êtes en phase de création d’entreprise, réfléchissez à tout cela AVANT de créer votre boutique ecommerce. Si vous en avez déjà une, il est temps de se poser toutes ces questions et d’y répondre si votre business n’a pas encore décollé.

Si vous n’êtes pas capable de répondre à ces questions de manière à pouvoir donner de la valeur à vos clients, vous devez agir le plus tôt possible pour changer cela et faire enfin la différence.

La livraison

Ahh la livraison… Il y a beaucoup à dire sur ce sujet. Mais commençons par ça.

44% des potentiels acheteurs abandonnent leur processus d’achat si les FDP sont trop élevés. C’est la raison numéro 1 pour laquelle les clients optent pour une autre boutique pour le même achat. Définissez bien vos frais de ports et offrez les à partir d’un certain montant.

Les frais de livraisons offerts ont un réel impact positif sur l’intention d’achat des clients. Ajoutez à ça des offres flash pour augmenter vos chances de vendre sur un laps de temps donné, par exemple quand vos concurrents font des promos et lors des fêtes. Offrez les carrément si vos marges vous le permettent.

Les pages légales et le RGPD

Les pages légales d’un site ecommerce sont très importantes. Je vais notamment vous parler des CGV et de la Politique de Confidentialité.

Beaucoup de boutique en ligne nouvellement créées n’ont pas de CGV ou de Politique de Confidentialité correctement rédigées. J’avoue moi même ne pas être irréprochable à ce niveau là. Mais pourquoi nous jeter la pierre ? Nous ne sommes pas des avocats mais des vendeurs en ligne.

Si je souhaite vous en parler dans cet article c’est parce-que ces documents ont une double importance. Primo, vous vous protégez vis à vis des clients qui souhaiteraient vous la mettre à l’envers d’une manière ou d’une autre. Deuzio, informer correctement vos visiteurs du traitement de leurs données personnelles et vous protéger ainsi d’une belle amende de la CNIL. Sachez qu’une amende de la CNIL pour non respect de la vie privée peut aller jusqu’à 1 Million d’Euros et qu’ils ne rigolent absolument pas avec ça.

Je crois savoir qu’il existe des services sur le net proposant des CGV pour le ecommerce moyennant plus ou moins une centaine d’euros. Je ne les ai jamais testés donc je ne vais pas vous en recommander (mais ça ne devrait tarder). Personnellement, j’ai toujours utilisé des modèles même si je sais que ce n’est pas toujours optimal. C’est toujours un minimum. Si ça vous intéresse, Google devrait pouvoir vous donner plus d’informations.

Pour ce qui est de la Politique de Confidentialité… Vous devez inclure pas mal de choses dedans visant à informer vos visiteurs et clients de comment sont utilisées leurs données. Je ne vais pas m’éterniser sur ce point car l’article s’écarterait un peu du sujet initial. Mais sachez que ce document est très important.

Engagez un prestataire si vous avez la flemme de la faire vous même (même si je trouve toujours intéressant de savoir comment créer soi-même ce genre de document) ou que vous trouvez ça trop compliqué (et avec raison !).

Ensuite, s’il vous plait, ne négligez pas le RGPD ! Cela pourrait vous coûter extrêmement cher. En plus d’avoir une meilleure image auprès de vos clients par le respect de leurs données et de votre transparence, encore une fois vous serez protégé de la CNIL. Respecter le RGPD est quelque chose de très positif pour votre image.

Inspiration et veille de sa concurrence

Quoi ? Vous ne le faites pas déjà ? Merde les gars.

S’inspirer de ce que font vos concurrents est primordial pour savoir ce qui est bon à faire ou ne pas faire et trouver de nouvelles idées. Tous les géants s’inspirent de leurs concurrents. Vous pensez réellement que Samsung et Xiaomi ne s’inspirent pas l’un de l’autre ? Évidemment que si. Car ils savent que recréer quelque chose de déjà très fonctionnel est rarement rentable. Qui voudrait réinventer la roue ? Personne. Ce serait une perte de temps et d’argent.

Donc que font-ils pour innover sur leur marché ?

Ils s’inspirent de ce que font leurs concurrents pour trouver de nouvelles idées et les améliorer. Cependant, faites attention à ne pas tomber dans le plagiat. Il n’y a souvent qu’un pas entre les deux et ça pourrait s’avérer très dangereux et coûteux. Donc n’oubliez pas : inspirez vous, mais ne copiez pas bêtement ce que vous voyez chez votre voisin.

Ensuite vient la veille concurrentielle. Vous ne savez pas ce que c’est ? C’est le fait de toujours êtes à l’affut de ce que font vos concurrents.

Je sais que des fois les nouveaux ecommercant ne veulent rien savoir de leurs concurrents car ils ne veulent pas voir que certains font mieux qu’eux. C’est un phénomène assez répandu ! Mais laissez moi vous dire..

Ce n’est pas l’état d’esprit d’un leader sur son marché. Le vendeur leader d’un marché n’a pas peur de ses concurrents. Il surveille tout ce qu’ils font et s’abonne même à leurs pages Facebook et Instagram pour être au courant de leurs actualités. Les plus chevronnés ont même déjà effectué des achats chez eux pour tester leurs services et ainsi améliorer les leurs. Et ils ont raison. C’est en ayant ce genre de mindset et en agissant de la sorte que l’on devient le meilleur de son domaine.

Alors retenez ceci et agissez : inspirez vous, faites une veille concurrentielle et devenez ce leader dont votre marché a besoin.


L’article vous plaît ? Pourquoi ne pas rejoindre l’Avant-Garde pour bénéficier des futurs articles en avance et pouvoir contribuer à leurs améliorations ? C’est gratuit ☺️

Un bon emailing

Si vous avez une liste de courriel mais que vous ne l’exploitez pas encore, il est temps de s’en servir pour exploser vos ventes. Mais il y a quelques règles à appliquer pour une newsletter réussie… Voici lesquelles :

  • Un email responsive. D’énormes boites n’ont pas l’air d’avoir conscience que leur mail est illisible car inadapté aux mobiles (bien que cela soit de plus en plus rare). Ça arrive même qu’ils soient illisible pour mon ordinateur de bureau.

Assurez-vous que vos mails soient compatibles sur tout support.

  • Cibler les bonnes personnes. Vous souhaitez rappeler qu’un coupon de réduction est disponible jusqu’à cette date butoir aux utilisateurs n’ayant pas encore utilisé ce dernier. Pourquoi cibler également ceux qui l’ont déjà utilisé ? De 1 ça pollue, de 2 ce n’est pas du tout pertinent. Créez des listes différentes selon le profil de vos abonnés pour leur donner un maximum de valeur pertinente aux bons moments.
  • Faites attention aux fautes. Une faute placée au mauvais endroit et vos abonnés vous retireront du crédit. Bien-sûr, je ne dis pas que faire une faute exceptionnellement fera de votre image une serpillère. Mais tâchez à ce que ce soit extrêmement rare.
  • Avoir un design propre. Ce n’est pas vrai. Vous n’êtes absolument pas obligé d’avoir un design impeccable pour vos emails pour convertir. Ce qu’il faut, c’est une bonne accroche et des offres irrésistibles. Je vous assure que c’est vrai.

Je n’ai pas de chiffres à vous donner, mais c’est ce que mon expérience m’a appris.

Si vous n’avez pas encore de liste de courriel, commencez dès maintenant à vous y pencher. Des tonnes de tutos sur internet vous aideront à en construire une.

Vous doutez de la puissance du mailing ? L’emailing roi du ROI – de Sparklan Group

Des belles photos

La qualité de vos photos est primordiale pour mieux vendre sur internet. C’est d’ailleurs de plus en plus rare de voir des photos de basse qualité en ecommerce, et c’est une très bonne chose ! Cependant, et bien que ce ne soit pas le sujet de ce blog, les restaurateurs en sont encore à publier des photos de qualité médiocre sur leurs sites/réseaux sociaux.

Quoi qu’il en soit, je vais vous présenter quelques chiffres tirés de quelques études que vous devriez retenir pour le bien de votre business. Bon, l’étude linkée porte sur l’importance des photos dans l’industrie de la location immobilière (comprendre Airbnb et autre), mais ça ne change absolument rien car c’est un principe universel.

75% des e-acheteurs indiquent que des photos professionnelles ont une grande importance dans leur processus d’achat. Et c’est complètement normal, on veut voir correctement à quoi le produit ressemble réellement et ne pas avoir de mauvaise surprise une fois le produit en main, pas vrai ?

La plateforme Airbnb a un jour décidé de tester quelque chose. C’était évident et pourtant à l’époque… Pas tant que ça. Ils ont décidé de prendre des photos professionnelles de certains appartements qu’ils louaient. Quelle n’a pas été leur surprise de voir leur taux de réservation augmenter de 24% sur les annonces ayant ces photos en plus d’augmenter leurs revenus de 40% !

Je pourrais vous donner beaucoup d’exemples de cette trempe, mais je pense que c’est inutile. Vous avez normalement compris l’importance d’avoir de belles photos pour vos produits.

Le mensonge

La création de son site ecommerce n’est pas une mince affaire. Si vous voulez vous lancer seul la dedans, il vous faudra une bonne dose de courage et une autre encore plus puissante de persévérance. Bien que cela soit nuancé selon la plateforme vers laquelle vous allez vous tourner, il n’en est pas moins vrai que ce sera une étape plus compliquée que prévu dans la plupart des cas.

J’ai déjà du travailler plus d’un mois et demi sur le site d’un client pour une boutique toute simple sur Shopify pour vous dire ! Bon, en vrai, il m’en avait demandé 2 et ses demandes étaient ultra chiante. Bref, j’étais un nouveau dans le game et je m’étais bien fait entuber pour le coup.

Contrairement à ce que voudrait vous faire croire une grosse partie de la blogoshpère : créer soi même sa boutique ecommerce ne prend pas 5 minutes (façon de parler) et n’est absolument pas facile. Même si avec des solutions telle que Shopify on s’en approche.

Si pluger Woocommerce est chose aisé, il n’en est rien pour rendre votre eshop réellement attractif et professionnel. Vous voulez voir à quoi ressemble une boutique standard WooCommerce ? Tenez.

Thème gratuit officiel de WooCommerce Storefront

Shopify ? Tenez.

Ok je triche un peu. J’ai sélectionné le thème gratuit le plus basique que propose Shopify. Mais c’est surtout pour illustrer mes propos.

Alors oui, ça peut suffire pour des très petits projets voire pour proposer vos produits à votre audience nichée. Mais dès lors que l’on souhaite devenir un acteur majeur sur un marché, ce sera compliqué de rivaliser avec vos concurrents en ayant ce genre de site ecommerce basique. Pour personnaliser tout ça dans le but d’avoir un résultat correct et unique, bonne chance.

Heureusement, il existe des thèmes payants pouvant donner une réelle allure professionnelle à votre boutique. En apparence du moins. Car c’est sans compter toutes les petites broutilles qui viendront tâcher votre site internet.

Mais de toute façon, je ne sais même pas pourquoi je m’attarde à vous expliquer cela car si vous êtes arrivé jusqu’ici, c’est que vous avez normalement lu le reste de l’article et avez compris que le Design ne fait pas tout.

Croyez moi je sais de quoi je parle en termes de boutique WooCommerce. Que je vous déconseille d’approcher si vous êtes un complet néophyte d’ailleurs. Tout du moins si votre objectif est de créer une boutique 100% fonctionnelle et performante, sans accrocs, et que vous ne voulez pas y passer des semaines (voir des mois !).

Orientez-vous plutôt sur Shopify si vous débutez vraiment, vous aurez l’esprit beaucoup plus tranquille croyez moi ! Cependant, attention à la facture mensuelle qu’un shop Shopify peut vous coûter avec toutes les applis nécessaires pour pouvoir augmenter votre taux de conversion etc.

Quasiment tout est payant sur cette plateforme et ce n’est souvent pas donné, contrairement à une boutique créée à partir de WordPress où l’on peut retrouver ces mêmes alternatives gratuitement. Pour les autres, vous les trouverez à environs 50€ l’année, quand vous en aurez pour 9$/mois en général sur Shopify et ce, pour chaque plugin. Je vous laisse faire le calcul.

Ce que je vous recommande selon votre situation

Si vous en avez les moyens : dirigez vous vers un spécialiste du ecommerce. Il saura répondre à votre besoin et saura ce qu’il aura à faire pour mener à bien votre projet. Prévoyez au minimum quelques milliers d’euros.

Si vous avez un peu de moyen : allez tester Shopify et commencez à créer une boutique gratuitement pendant 14 jours. Cela vous permettra d’apprendre à manier l’outil et de vous familiariser à cet environnement et être sûr que c’est la bonne plateforme pour vous. Prévoyez un peu plus de 300€ pour la première année d’abonnement. Vous aurez ensuite tout le temps de faire grossir votre affaire et de l’optimiser (notamment en continuant à lire ce blog ????).

Si vous avez vraiment peu de moyens : pas de panique. La seule option que je vois pour vous est la solution WordPress + WooCommerce. J’espère que vous avez du temps devant vous pour cet apprentissage qui s’annonce pas de tout repos. Il va non seulement falloir que vous maitrisiez WordPress mais aussi WooCommerce. Et c’est sans oublier votre hébergement web que vous allez devoir gérer vous même également. N’ayez pas peur ! Je vous vois derrière l’écran ????, il n’y a rien d’insurmontable dans tout ça ! Beaucoup de tutos sur YouTube sont disponibles sur tous ces sujets. Des formations sur Udemy le sont également. Prévoyez au minimum 100€ pour un bon hébergement et l’achat votre nom de domaine. Ne faites pas l’erreur de louer un hébergement qui n’est pas performant et bas de gamme.


Conclusion

Vous l’avez compris, faire de sa boutique un acteur crédible sur votre marché et en devenir le leader n’est pas une mince affaire, d’autant plus lorsque l’on est seul à travailler dessus. Si des fois vous vous sentez un peu perdu dans votre projet ecommerce, n’hésitez pas à me contacter ????

Essayez d’appliquer tous les principes dont j’ai parlé et n’hésitez pas à revenir régulièrement piocher des informations dont vous avez besoin dans cet article. Je peux vous assurer qu’en mettant en application tous ces conseils, vos ventes s’envoleront et un tas de nouveaux clients arriveront régulièrement sur votre site internet.

Faites également d’autres recherches sur le web pour avoir des points de vue différents. Je n’ai hélas pas pu rentrer dans les détails de tous les points que j’ai abordés avec vous dans cet article.

On a également pu voir qu’il y avait une solution pour tous les moyens. Que vous ayez des fonds ou presque pas. Seuls votre détermination et votre état d’esprit feront de votre business une réussite, ou pas.

N’oubliez pas de faire votre veille concurrentielle régulièrement. Elle est vraiment très importante. J’ai par exemple plusieurs dossiers sur ma barre des favoris dans lesquelles j’ai foutu tous mes concurrents directs et indirects. Je les consulte une fois par mois à peu près pour m’informer de ce qu’ils font de nouveaux par rapport à moi et ce que je devrais améliorer par la même occasion. Je n’ai pas peur de la concurrence. Vous ne devriez pas non plus. Faites-en un atout pour votre business et servez-vous en !


Et comme pour le premier article (ça deviendra une habitude) : Sondage Time !

Votez pour le prochain Article que vous aimeriez avoir

J’espère vraiment que cet article vous aura permis d’y voir plus clair sur comment créer la boutique ecommerce parfaite. N’hésitez pas à me donner votre avis sur tout ça, ça m’aide beaucoup !

comment créer la meilleure boutique site ecommerce

2 réflexions au sujet de “Comment créer la meilleure boutique en ligne ?”

  1. Salut Adrien, d’abord merci et bravo pour cet article de grande qualité ! Il m’a fallu pas mal de temps pour le lire en entier. J’aime bien la façon dont tu explique les choses. C’est pas souvent d’en lire des comme ça. Les autres articles sont d’ailleurs du même calibre (à voir si ça dure dans le temps ;))

    Mais bref, je voulais savoir si tu envisages de créer des formations dans l’ecommerce ? Je me doute bien que tu ne crée pas ce blog dans l’unique but de nous partager ton expertise sur le sujet.

    • Salut et merci du compliment ^^

      Pour l’instant je n’ai rien prévu pour monétiser le blog. Cependant, il n’est pas exclu que j’y propose mes service en e-commerce prochainement, même si il est relativement jeune.

      Les formations, j’y avais déjà pensé. A voir ce qui pourrait intéresser mon audience. Je ferai des sondages pour être sûr de créer le produit que mes lecteurs auront besoin pour avancer ! Pour l’instant c’est trop tôt 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.